Écriture

| ACCUEIL | Écriture | Les Récits | Ces vies dont nous sommes faits | Notes de lecture | III. La Voie du Ring |

Notes de lecture

III. La Voie du Ring

Toutes les images, les informations complémentaires et les notes de lecture sur la troisième partie du récit.

14. Une veilleuse dans la nuit

Page 197. Khalid El Quandili, champion du monde de full-contact et président de l’association Sport Insertion Jeunes m’apparaît une première fois dans un numéro d’Envoyé Spécial en mai 1991.

Khalid El Quandili, champion du monde de full-contact.
Khalid El Quandili, champion du monde de full-contact.

Page 198. Une reproduction de l’article "Une veilleuse dans la nuit" dans la plaquette de l’association SIJ.

Page 201. France 3 diffuse le documentaire Beurs d’Ange Casta, avec un portrait de Khalid El Quandili, précisément le soir de mon quarantième anniversaire, le samedi 14 décembre 1991.

Khalid El Quandili dans le film "Beurs" d’Ange Casta.
Khalid El Quandili dans le film "Beurs" d’Ange Casta.

15. Le Faiseur de pluie

Page 207. La plaquette de l’association "Sport Insertion Jeunes" présidée par Khalid El Quandili.

PDF - 3.1 Mo
Téléchargez la plaquette de SIJ (3,1 Mo).

Page 216. François Mitterrand vient présider à Epinay-sur-Seine la "Nuit des Trophées" organisée par Sport Insertion Jeunes, l’association de Khalid El Quandili, en juin 1992.

François Mitterrand, entouré de nombreux ministres, a atterri sur le stade d’Epinay-sur-Seine et est accompagné vers le gymnase par Khalid El Quandili.
François Mitterrand, entouré de nombreux ministres, a atterri sur le stade d’Epinay-sur-Seine et est accompagné vers le gymnase par Khalid El Quandili.

ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MONSIEUR FRANÇOIS MITTERRAND PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

DANS LE CADRE DE LA REMISE DE TROPHÉES SPORT INSERTION DE L’ASSOCIATION SPORT INSERTION JEUNES

Épinay sur Seine - vendredi 5 juin 1992

Je ne suis pas venu ici pour parler mais pour vous écouter. Ce que je viens de faire depuis !e début de la soirée. Car il était très intéressant pour moi comme pour d’autres, de voir sur ces écrans, ou sur cette scène, tous ces éducateurs, ces champions. qui se sont consacrés à ce travail difficile et formidable : sport, insertion, jeunes. C’est l’une des meilleures façons de donner à ces quartiers ou à ces villes une signification par le fait que tous ces jeunes s’organisent, s’entraînent, apprennent à aimer l’effort, multiplient les occasions de camaraderie, se sentent mieux ensemble et rapportent ensuite dans leur immeuble, chez leurs parents, chez leurs amis le souvenir de la fête, comme celle que nous vivons ce soir, ou dans la vie quotidienne dont nous avons aperçu certaines images tout à l’heure.

François Mitterrand prononce un discours.
François Mitterrand prononce un discours.

Vraiment, on a envie de féliciter, ce que je fais, tous ceux qui sont ici. Je veux dire ceux qui entraînent, ceux qui suscitent le mouvement, ceux qui insèrent les jeunes par le sport, et je suis très content de les voir après les avoir entrevus sur l’écran. On m’en avait parlé de leurs initiatives et Khalid El Quandili était venu me voir. Il m’avait convaincu de la nécessité de son entreprise, avec d’autres bien entendu, des équipes nombreuses, et je vois bien ce soir qu’il avait dit vrai. D’ailleurs je n’en doutais pas, Mais rien ne remplace la prise directe, et la relation directe, c’est ce que nous voyons ce soir à Epinay sur Seine.

Je vais vous dire : continuez, vous avez de bons parrains ici ! J’aperçois les ministres de la Jeunesse et des Sports, je vois le Président du
Comité Olympique Français, d’autres personnes que je ne cite pas, mais que
je connais très bien et que je salue.

Ce que l’on sait est très bien, mais n’est pas suffisant. Alors vous allez continuer à élargir votre action. Il faut qu’on vous aide, il faudra que vous nous aidiez, car il s’agit de quelque chose qui échappe à toutes les politiques. Ou plutôt c’est la meilleure puisqu’elle doit donner à nos villes et aux jeunes ce nos villes, le goût de vivre et l’envie de réussir, le goût de l’action et le goût de l’amitié.

En tout cas, vous qui m’écoutez je vous salue et je vous remercie pour le spectacle que vous m’offrez ce soir. À plus tard !

Page 221. J’établis une relation entre les pratiques sportives et les ères spirituelles, telles qu’elles sont décrites dans l’ouvrage de Paul Le Cour, L’Ère du Verseau (Dervy Livres). 1989.

16. Tout se bouscule

Page 225. Poser des questions à quelqu’un comme Khalid El Quandili pour écrire sa biographie n’est pas une mince affaire. Je suis hanté par le souvenir du film "Barton Fink", où le personnage, qui est scénariste et doit écrire un film sur un catcheur, n’a pas idée d’interroger son voisin de palier qui est lui-même catcheur.

Page 228. Autre bel exemple de la difficulté de poser des questions : Perceval voyant passer le Graal chez le Roi.

Page 231. Selon un médium, j’aurais déjà connu Khalid El Quandili dans une précédente vie. Il le "voit" en Nadir Shah, le "Napoléon perse".

Page 235. Un jour, par hasard, je tombe sur un livre qui décrit le quotidien dans le bidonville de Nanterre où a vécu Khalid El Quandili : BENAÏCHA Brahim, Vivre au paradis : d’une oasis à un bidonville, Desclée de Brouwer, Ceres, 1999. Épuisé chez l’éditeur.

17. 45, rue de Fublaines

Page 242. Isabelle Giordano organise pour Sport Insertion Jeunes des opérations "Ciné-quartiers" destinés à créer des liens intergénérationnels autour de la projection d’un film. La première a lieu à Meaux. Une autre aura lieu à Brunoy (Photo).

Page 246. Entraînement dans la salle de Sport Insertion Jeunes, 45, rue de Fublaines à Meaux.

18. Pas de quartier dans les quartiers

Page 260. Opération "Prévention-Eté" organisée dans les quartiers de Seine-Saint-Denis avec des grands champions de boxe pour occuper les jeunes pendant les interminables vacances d’été. Je découvre l’opération une première fois à Aulnay-sous-Bois en 1993, puis en 1994 à Villetaneuse (Photo).

Ring installé au centre d’une cité de Villetaneuse pour l’Opération Prévention-Eté 1994
Ring installé au centre d’une cité de Villetaneuse pour l’Opération Prévention-Eté 1994.

19. Et les fils de Bruce Lee et de Jean-Claude Van Damme devinrent mes amis

Page 265. L’acteur Bruce Lee (Photo) fait découvrir le karaté à l’Occident et fascine la jeunesse des quartiers en quête d’idéal.

L’acteur d’origine belge, Jean-Claude Van Damme va incarner le "kick-boxeur" pour les pratiquants de ces nouveaux sports que sont le full-contact, le kick-boxing ou le muay thaï.

20. Voyage dans le futur

Page 281. Des idées noires m’inspirent en novembre 1995 le scénario D.S.R.

Lire le texte intégral du récit "Ces vies dont nous sommes faits" en ligne (ou en PDF) sur le nouveau site de mes écrits www.christianjuliaecrits.fr.

Mes textes sont en ligne !

Pour rendre mes textes accessibles au plus grand nombre, j’ai décidé de les publier en ligne sur un site dédié : www.christianjuliaecrits.fr. On y trouvera les nouvelles, les romans, les pièces de théâtre, les scénarios et le récit dans leur intégralité.

Il est possible de lire ces textes en ligne mais aussi de télécharger une version PDF plus pratique pour les liseuses. Bien sûr les versions papier des textes sont toujours disponibles aux Éditions du Gymnase.

Accéder au site

couverture
  • Ces vies dont nous sommes faits

  • Le récit de l’aventure qui m'a conduit à partir de 1987 de la découverte de mes vies antérieures à l’univers de la boxe pieds-poings et des cités de banlieue.

  • Acheter
  • En savoir plus