Formation

| ACCUEIL | Formation | Mon expérience à l’IFB |

Formation

Mon expérience à l’IFB

Lorsque François Bocquet m’a recruté dans son organisme de formation professionnelle, il m’a tout de suite dit "Vous êtes fait pour être formateur". Ce spécialiste de la psychologie sait que j’appartiens à une catégorie d’individus qui ressentent le besoin de communiquer ce qu’ils savent aux autres.

Je me suis donc senti tout de suite bien dans cette peau de formateur. Mon expérience de la SFP me servait de cadre de référence pour les stages de management (quand on a dirigé des équipes de tournage avec 40 personnes si différentes, la gestion d’équipe et la gestion de projet n’ont plus de secret pour vous !). Mes lectures de Freud et de Jung et le travail que j’avais fait sur moi-même me servaient d’assise pour l’approche psychologique des séminaires.

Pour chacun des stages que j’animais, j’ai commencé à créer des fiches personnelles sur chaque thème abordé. Si bien que lorsque François Bocquet a voulu refondre totalement les supports pédagogiques, il s’est tout de suite adressé à moi.

Nommé responsable pédagogique de l’Institut en 2003, j’ai peu à peu conçu une vaste encyclopédie du management et de la personne humaine, sous forme de fiches (appelées "cartes"), les unes destinées aux stagiaires, les autres aux animateurs. Avec l’aide de Laure Piebac pour la mise en page, j’ai conçu un graphisme, une charte d’écriture et une structure globale qui ont permis de "recycler" les contenus existants et d’en créer de nouveaux régulièrement.

En 2005, ce centre de ressources contenait près de 2.000 fiches. Chaque stagiaire recevait une chemise contenant une sélection de fiches. L’animateur, de son côté, recevait un lot complet de fiches sur le stage à animer : synthèses, résultats d’exercices et "déroulés" de thèmes.

Ce système est toujours en service et il a été salué par les auditeurs qui ont accompagné l’Institut dans sa démarche qualité.

Un nouveau site à découvrir

La forme de notre visage et notre silhouette influencent notre caractère et réciproquement. Comme M. Jourdain fait de la prose sans le savoir, nous pratiquons la caractérologie en permanence. Nos sens scrutent l’apparence d’autrui pour savoir à qui nous avons affaire. Tous ceux qui distribuent les rôles au cinéma savent qu’il existe des "gueules de l’emploi".

Mais la ligne jaune peut être facilement franchie. On n’est jamais très loin du délit de faciès.

Alors, la caractérologie est à découvrir, pour se découvrir et découvrir les autres, mais elle est à manier avec prudence. L’être humain est si complexe ! Si inattendu !

www.caracterologie.org

couverture
  • Ces vies dont nous sommes faits

  • Le récit de l’aventure qui m'a conduit à partir de 1987 de la découverte de mes vies antérieures à l’univers de la boxe pieds-poings et des cités de banlieue.

  • Acheter
  • En savoir plus